Vous parler de moi, pour faire un peu connaissance

Temps de lecture : 2'30

 

Chrystel, authentique et sans filtre (oui oui, j’ai réussi depuis peu à arrêter de fumer…).
Éternelle effrontée, j’ai la liberté chevillée au corps et un goût pour la transgression qui ne m’a jamais quittée. J’ai un quart de siècle x 2 et quelques miettes de plus et j’ai eu mille vies professionnelles en une.

Aujourd’hui je voudrais partager avec vous un peu de mon parcours, vous parler de cette aventure rocambolesque, de ce chemin étonnant qui m’a menée à ce que j’appelle « ma dernière carrière, ou pas » : La photographie.
Tout commence en 1ère où je décide entre deux parties de flipper et au grand damn de mon papa de quitter le lycée pour rejoindre une troupe de transformistes !
J’intègre le monde du cabaret, la vie nocturne et le milieu gay, un univers à des milliers d’années lumière de celui duquel je venais.
Petit oiseau de nuit tout juste échappé du nid, j’y ai appris ce qui manquait cruellement au programme scolaire de l’époque : la créativité, la débrouille et l’indépendance mais aussi  la solidarité, le sens de l’amitié et l’audace d’être pleinement soi.
Pendant ces années folles, le jour, en parallèle de cette vie nocturne fascinante, je fais le grand écart en explorant des mondes professionnels aussi différents que passionnants.
Durant 5 années, je donne des cours de danse, puis je découvre, émerveillée, l’archéologie. Du coup je me mets à gratouiller frénétiquement la terre. Puis, mon intérêt pour la musique va m’ouvrir les portes de l’univers radiophonique. Je deviens animatrice et technicienne (en radio libre, forcément…). Chemin faisant, je m’offre un détour artistique, m’adonne à la peinture décorative et à la restauration de meubles anciens pour les marchands des puces de St Ouen à Paris. Et c’est avec un plaisir non dissimulé que, chaque fois, j’embrasse littéralement ces missions en y mettant toute mon énergie et ma fougue.

Puis changement de cap, ma soif de découverte et mon besoin de vibrer au delà des frontières me poussent à partir. Quelques voyages palpitants jalonnés de petits boulots et puis, LE job de ma vie : je deviens maman.
Retour illico en métropole et à la réalité… Nouveau statut et nouvelles responsabilités qui vont de paire : Je re-rentre dans le moule et prends un poste de DRH dans une entreprise de sérigraphie surf & évents dans le sud-ouest. Une affaire sérieuse qui va durer 10 ans.

En 2006, riche de ces expériences incroyables et bien décidée à renouer avec mon âme d’artiste, demi-tour au frein à main, la photo s’impose à moi comme une évidence. Ce métier passion,  je l’aborde, forte de mes 1000 vies passées, avec à la fois beaucoup de sérieux, de rigueur, de tendresse, de folie, de créativité, de joie et une nouvelle organisation de ma vie.
Je me lance à l’automne 2008 et m’attache, depuis, à faire grandir ma petite entreprise d’amour, au fil des années, avec pour objectif principal, de prendre soin de vos souvenirs. Car oui, c’est précieux les souvenirs, ça n’a pas de prix ♥.

Retour haut de page